L’Ordre du jour de l’Art au Cinéma

• Gauguin à Tahiti. Le paradis perdu. Au cinéma le 25, le 26 et 27 mars
Dans les plus importants musées du monde, entre les gratte-ciel de New York ou le boulevard de Paris, les peintures de Paul Gauguin sont aujourd’hui le symbole d’un rêve d’évasion, une aspiration à l’harmonie avec les hommes et la nature qui n’a jamais été à partir du cœur de l’homme occidental. Un paradis exotique faite de visions et de sensations de l’authentique et de l’herbe de la trémie dans ses toiles à travers les couleurs et les formes qui ont secoué le monde de l’art à la fin du Xixe siècle.
 
Mais qui il était vraiment, Gauguin? Ce qu’il avait été chercher, à Tahiti, dans les Caraïbes, dans les déserts de la grande-Bretagne? Il raconte le prochain numéro de la revue du Grand Art, au Cinéma, lors d’un voyage, signé par le directeur Claudio Poli sur le sujet de Marco Goldin et Matthieu Monnaie.
Avec la voix chaude de Adriano Giannini, nous avons suivi le post-impressionniste, peintre de l’enfance au Pérou, à la fabuleuse Paris, pour lui, une véritable prison, puis dans les pérégrinations aux quatre coins du monde. Pour nous accompagner dans une biographie qui semble être un livre d’aventures, les contributions des plus grands spécialistes de son art ainsi que des chefs-d’œuvre de beauté enivrante.
 
• Cent ans de la Bauhaus – Modèle et le mythe. Au MAXXI à Rome, le 15 mars à 16h30
Il a été de 100 ans, jour pour jour, à partir de quand Walter Gropius fondé à Weimar le Staatliches Bauhaus, la légendaire école d’art, d’architecture et de design, en train de révolutionner la pensée et de travail artistique et créatif du monde entier.
Le musée MAXXI de Rome célèbre l’anniversaire d’un film événement en collaboration avec le Goethe Institut de Rome. Avec le film de Niels Bolbrinker et Kerstin Sutterheim voler dans les années de l’entre-deux-guerres, à la découverte de l’atmosphère de l’avant-garde dans lequel ils ont travaillé des artistes, des architectes, des photographes et des designers du calibre de Ludwig Mies van der Rohe, Marcel Breuer, László Moholy-Nagy, Paul Klee, Wassily Kandinsky, pour n’en nommer que quelques-uns.
 
Plus d’un documentaire, le film est le rapport sur l’audiovisuel le plus complet qui ait jamais été produite dans l’aventure de l’école du Bauhaus. Y compris de rares documents d’archives et des témoignages d’anciens étudiants, nous fait découvrir les principes d’un foyer d’innovation à partir d’un point de vue interne, non publié, à la suite de l’évolution de la naissance à la fermeture pendant l’ère nazie, les activités de construction dans le jeune état d’Israël jusqu’à la dimension mythique, qui a repris les États-unis d’Amérique.
La projection du film suivie d’un discours de Barry Bergdoll, professeur de l’histoire de l’architecture moderne à l’Université de Columbia et conservateur du Département d’architecture et de design au Musée d’Art Moderne (MoMA) de New York, qui discutera avec le public du musée d’art contemporain, et de l’héritage contemporain du Bauhaus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *